Vivre à Saint-Jean de la Porte
Culture
Histoire
Imprimer cette page |  Envoyer à un ami
| Share
agandir - WSTJEANDLP-PAGEINFO-HISTOIRE-0001

Le nom de Saint Jean de la Porte

Si la première partie «Saint Jean» était due à la dévotion des habitants pour Saint Jean Baptiste, la seconde « de la Porte » serait liée à une fonction ancestrale bien précise.

En l’an mil, il aurait existé, à l’ouest de notre village, deux voies romaines. La voie dite Consulaire ou Prétorienne destinée au transport de la Garde Prétorienne(1) ou à l’administration impériale et la via ferrata, voie réservée au public pour le transport des personnes et des marchandises.
Ces deux voies se rejoignaient en un point très resserré : au nord du prieuré d’un petit village nommé Saint Ours(2) situé entre le « sommet des Caillates » et de l’actuel château Saint Philippe.
Saint Ours était constitué à l’époque de La Ravoire et peut-être de quelques maisons de Montlambert. Ce village s’était formé autour du palais du dernier roi de Bourgogne Rodolphe III. L’appellation Saint Ours est tirée du prieuré construit par les Bénédictins de St André-le-Bas(3) installés là par la reine Ermengarde, veuve de Rodolphe III. Pour l’anecdote, le portail de l’actuelle église de Saint Jean de la Porte est celui du prieuré de Saint Ours démoli en 1835.
En plus de ce prieuré deux édifices d’importance surplombaient la route. L’ancien château carolingien (actuel château Saint Philippe) et un autre ouvrage qui la barrait afin de s’assurer d’un droit de péage auprès des voyageurs. Cet édifice nommé la « porte », dont notre village tire une partie de son nom, était encore en travers de la route en 1730 (mentionnée sur la Mappe Sarde).

1 Soldats commis à la garde des empereurs
2 Cité dès 1120 par l’évêque de Grenoble
3 Actuelle Vienne en Dauphiné
A .B.        (Tiré de l’ouvrage de  Félix Bernard « L’évolution historique en Savoie »)            

agandir - WSTJEANDLP-PAGEINFO-HISTOIRE-0002

Le château Saint Philippe

A l’occasion de la quatrième croisade, au 13ème siècle, les reliques de Saint Philipe sont déposées au prieuré de Saint Ours donnant ainsi son nom actuel au château.

En savoir plus : cliquer ICI

L'église

Elle est depuis des siècles le témoin de nos joies et de nos peines, et elle a connu bien des vicissitudes. Alors que beaucoup d'églises rurales semblent serrer autour d’elles les maisons du village, notre église est modestement bâtie en bout de la rue, à peine plus élevée que les constructions voisines. Elle cache presque complètement son clocher, seul héritage de l'édifice précédent, comme si elle voulait en dissimuler la blessure infligée ...

En savoir plus : cliquer ICI

agandir - WSTJEANDLP-PAGEINFO-HISTOIRE-0003

Le vignoble de Saint-Jean de la Porte

La renommée de la Mondeuse n'est plus à faire depuis des siècles. Les bons crus de St Jean de la Porte, Arbin et Montmélian ont été appréciés dès le 11ème siècle. Au 13ème et 14ème siècle, ces vins eurent le privilège d'être le breuvage des évêques et comtes de Savoie à Chambéry comme à Turin. Jamais démentis dans les siècles suivants, ils étaient ...

...En anecdote, il faut savoir que la mondeuse située approximativement au dessus du Château de St Philippe a été baptisée Mondeuse des Maures (et non de la mort) après l'occupation des armées espagnoles de 1742 à 1748...

En savoir plus : cliquer ICI

agandir - 2008-10-07-les-grangettes-20-586
Les Grangettes
 
Un hameau très différent de tous les autres du village et même des environs. En effet il ne servait pas pour l’habitation permanente : il était occupé seulement périodiquement par les baujus pour travailler la vigne. Il n’est devenu résidentiel que dans les années 1960 et encore que partiellement...
 
En savoir plus : cliquer ICI
 
agandir - classe-587
Saint Jean autrefois
Estimant que les souvenirs de nos aînés constituent une immense richesse, Félix a entrepris de les recueillir et ensuite de les retranscrire. Un premier bulletin vient d'être publié dans lequel il parle particulièrement de la culture du tabac.
Tous vos documents anciens, photos, récits de vie lui apporteront une aide précieuse. Il invite donc toutes les personnes, désireuses de participer à cette  sauvegarde de mémoire collective, à le contacter.
TRUNFIO Félix   04 79 71 46 61 ou 06 15 75 20 11
 
agandir - conseil-de-revision-1926-588
Le 1er conseil de révision (1926)
 
en haut, au milieu Charles LHOPITAL,
 
en haut à droite, Joseph MONIN  (Maire)
 
en bas à droite, peut-être Antoine BOUVIER
agandir - 1927-conseil-de-revision-589

 

Le conseil de révision de 1927
 
en haut, à gauche GINET ?, au milieu Charles BLONDET, à droite REGOTTAZ ?
 
en bas en partant de la gauche, Claudius AFRICAIN, Joseph MONIN (Maire), PERNET ?, et ? ?.
 
agandir - st-jean-de-la-porte-la-nouvelle-gare-12-628

Une inauguration à la gare maintenant démolie.  Qui se rappelle de la date de cet évènement ?

voir d'autres photos

 


© Mairie de Saint-Jean-de-la-Porte - Chef-lieu - 73250 Saint-Jean-de-la-Porte - Tél.: +33(0)9 79 21 53 45 - Fax : +33(0)4 27 50 27 66
Horaires d'ouverture : mardi de 14h00 à 19h00, mercredi de 9h00 à 12h00, samedi de 9h00 à 12h00 - Mentions légales